NOUVEAU!!! En cas de difficultés scolaires

LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES MENTALES SCOLAIRES : CHAMPION A L’ECOLE

DEFINITION DE L'ORIENTATION

J'exerce une activité de conseil en psychologie, avec orientation particulière dans le sport et l'accompagnement psycho-pédagogique. Par ma formation en psychologie générale et pédagogique, en psychologie appliquée et par un mémoire en psychologie du sport, je me suis orienté vers le développement des compétences.

 

AFFILIATION ET DEONTOLOGIE

En tant que membre de la Fédération Suisse des Psychologues (FSP) et de l'Association Suisse de Psychologie du Sport (ASPS), je me réfère au code déontologique de ces associations définissant, entre autres, la responsabilité, la compétence professionnelle, le traitement des informations confidentielles et l'établissement des relations professionnelles.

 

LES COMPETENCES MENTALES SPORTIVES ET SCOLAIRES

Le conseil psychologique a maintes fois fait ses preuves dans le domaine du sport. Aujourd’hui, nombre d’athlètes bénéficient d’un accompagnement psychologique et pratiquent un entraînement mental pour exprimer tout leur potentiel dans les situations de performance. La réussite est à ce prix.

Le sportif et l’élève/étudiant sollicitent des compétences mentales similaires, plus ou moins développées chez chacun selon les expériences vécues et les personnes-ressources rencontrées. Les facteurs qui orientent vers la réussite sont bien connus, mais on a tendance à considérer :

-          qu’ils sont plus ou moins innés,

-          que leur apprentissage se fait de manière pragmatique,

-          que le sportif devrait savoir gérer son stress ou ses pensées,

-          que l’élève devrait organiser son temps et générer des motivations,

-          que l’étudiant sait mémoriser, puisque c’est son métier.

 

Comme si cela était naturel et normal.

 

En réalité, le succès repose sur l’apprentissage et l’application de diverses compétences mentales. Ces habiletés font peu souvent l’objet d’une évaluation, d’une prise de conscience, d’un entraînement et de mises en situation. En cas de difficultés scolaires, on pointe du doigt le manque de travail, d’intérêt, d’engagement voire d’intelligence. Alors que la réussite exige d’abord de fonctionner comme un « champion scolaire », capable d’exploiter des habiletés complémentaires, décrites ci-dessous.

LES DOMAINES DE COMPETENCES MENTALES

1. DOMAINE DES ATTITUDES

. évaluation de ses forces et faiblesses : prise de conscience de son fonctionnement, de ses habitudes, des obstacles au changement, de ses représentations de l’apprentissage et de la mise en projet

. construction de motivations :  intrinsèques et extrinsèques, exprimées par le choix d’un engagement, des efforts déployés et de la persévérance

. déploiement de la confiance en soi, capacité à se reconnaître des qualités, des compétences et des succès ; portefeuille de compétences et plan d’action personnel

. affrontement des événements de vie : relations difficiles, implications pubertaires, phases de choix, construction de l’identité

 

2. DOMAINE DES APTITUDES

. gestion du temps :  organiser son horaire, se fixer des priorités, comprendre sa tendance à la procrastination,  respecter les délais et les engagements, …

. fixation d’objectifs appropriés : ni trop élevés (ils paraissent d’emblée inatteignables et font baisser les bras), ni trop bas (ils sont sans intérêt, peu défiants)

. prise de notes et l’organisation des connaissances : la 1ère étape de l’apprentissage, celle qui conditionne la suite…

. mémorisation efficace, résultat de 3 étapes essentielles : l’acquisition, la conservation et la restitution

. affirmation de soi lors d’une présentation orale : un concentré de gestion mentale !

 3. DOMAINE DES TECHNIQUES

. régulation de l’activation : se relâcher dans les moments de tension et s’activer quand la lassitude paraît

. focalisation de l’attention : se concentrer au bon endroit, au bon moment et éviter les distractions qui font perdre du temps et de l’énergie ; gérer les « distracteurs » identifiés, tels les outils sociaux  de communication

. visualisation : imaginer ses actions futures pour programmer les étapes et les moyens de réussir

. utilisation de « pensées parades », celles qui remplacent le discours interne négatif comme « Je sais pas, j’arrive pas, c’est trop dur, … »

. gestion du stress et de l’anxiété : des compagnons « énergivores » qui pénalisent notre fonctionnement mental global

 En synthèse : apprendre à apprendre, cela s’apprend. Si la capacité à apprendre est bien innée,  savoir apprendre est une compétence complexe qui s’acquiert et s’entraîne. Une récente étude publiée dans Reflex, le journal de l’UNIL, démontre que les activités d’apprendre à apprendre représentent le plus grand potentiel de progression dans les résultats scolaires.

 L’ACCOMPAGNEMENT DE L’APPRENANT

Le développement des compétences mentales scolaires se déroule en  6 étapes :

1. la description de la problématique rencontrée : séance commune avec un ou les parents

2. le choix et la programmation des axes de travail, dans les 3 domaines précités

3. l’acquisition des connaissances et des techniques appropriées

4. l’entraînement des compétences ciblées

5. le transfert dans la vie scolaire

6. l’évaluation du processus de formation.

 La démarche s’intègre dans une perspective d’accompagnement bref, concentré sur 5 à 8 séances, au rythme d’une séance chaque 10 jours environ. Les aspects organisationnels et financiers sont présentés par écrit avant la première rencontre avec le(s) parent(s). Chaque séance fait l’objet d’une synthèse écrite, envoyée par e-mail à l’apprenant.

 Au plaisir de contribuer à votre réussite !

Jérôme Nanchen                            Psychologue du sport                   www.cdpsport.ch

Didacticien et chargé du cours « Le développement des habiletés mentales à l’école » à la HEPVS

Co-auteur du dossier pédagogique « Champion dans ma tête. J’entraîne mon mental à l’école », édité par le CIO, Musée Olympique Lausanne, 2007

jnanchen@cdpsport.ch                079 633 36 53